Mobile - immobile

Le voyage est inévitable pour se former et se confronter à la réalité construite du monde. Le voyage est fondamental par la route et la pensée, mobile et immobile, intérieur et sur la Terre, afin de naviguer au gré des souvenirs et être à l’écoute de la résonance que le monde a en soi. Le voyage est indispensable pour rencontrer un site physique et sensible. Le voyage est irremplaçable pour faire la connaissance des hommes qui y vivent avec leurs usages, leurs histoires, leurs ressources et leurs savoirs.

Ouvrage au paysage

L’établissement humain laisse une trace physique et culturelle dans un paysage. Tantôt signe pour jalonner, renseigner et accompagner, tantôt disparition pour s’effacer face au site qui l’accueille, il est l’ouvrage artificiel qui se distingue par essence de la nature. L’Homme comme d’autres animaux utilise les matériaux à sa disposition et les dispose avec un ordre géométrique qui contraste ou dans une logique organique en symbiose, pour faire de cette installation le lieu d’une expérience au monde. Chaque projet oscille entre deux sphères: celle du voile sensible, subjectif et personnel, et celle de la présence de l’univers, de sa réalité physique et rationnelle. Il est l’occasion chaque fois renouvelée de les mettre en résonance ici et maintenant.

Création partagée

La dimension sociale de notre discipline est universelle. Avec le désir de partager, à l’atelier puis de façon élargie, chaque projet est l’occasion de transformer un acte concret, nécessaire en acte social, de culture. L’aventure d’un projet est avant tout humaine et le partage dans la création, comme dans l’enseignement ou le conseil, est une démarche volontaire. La multiplicité des regards portés sur le monde et sur les projets est un enrichissement, mutuel. Par itérations, dans des maquettes réelles ou virtuelles, chaque projet fabrique une histoire commune, provoque le rapprochement et la rencontre d’hommes de mains et d’esprit.

Facture des choses

Chaque matière est capable de porter en elle la mémoire et le travail de ceux qui l’ont pensée et mise en œuvre, de figer tout autant des richesses matérielles et immatérielles. La « magie » des chantiers nous rappelle tous les jours que l’architecte est aussi facteur d’espaces, au sens artisanal. Avec bienveillance, les novations de matérialités recherchées sont des « inventions mesurées », capables de valoriser une singularité située, une force de présence concrète, physique, ornementale. Une « vraie qualité de chose », fabriquée, architecturée pour l’occasion.

Sens et usages

Chaque construction abrite une vie nouvelle, au service des besoins fondamentaux de l’Homme. A partir de programmes, construits dans leur temps, leur civilisation, l’architecte ordonne ces données objectives en espaces subjectifs, sensibles. Plus qu’une réponse rationnelle, des familles de pièces permettant de rythmer la vie.

Émotion des lieux

Intimité, partage. L’architecture exprime au travers de sa plus simple expression un rapport au monde. Avec le mur, le toit, l’ouverture, il s’agit d’abriter la vie, de « faire lieu ». Les lieux invitent à une recherche d’atmosphère spécifique, localisée. L’émotion des sens est autant convoquée que la réponse technique, le non mesurable autant que le mesurable. L’architecte fabrique des espaces immersifs. Autant visibles que ressentis ils véhiculent une dimension mystique et poétique propre.

atelier png
contact@png.archi
42 av. Dugueyt Jouvin 38500 Voiron
tél. +33 (0)4 76 31 67 26
12 rue Bourgon 75013 Paris
tél. +33 (0)1 42 39 94 64
Direction de projet : AHA
Design graphique & développement : passages […] & cslash
Textes, visuels et photographies : atelier png
lundi 10 septembre 2012

Un lieu à part. Intérioriser pour accueillir le monde.

"Plight", Joseph Beuys, 1985
mardi 10 avril 2012

Outiller les bois, au plus près du forestier. Candidature

organic-highway-mikael-hansen-ceb4ceb1cebdceafceb1___default_979_782.jpg
Organic Highway , Mikael Hansen, Tickon Kangeland, danemark, 1998
dimanche 11 mars 2012

Une attention particulière: espaces individuels ou partagés.

Feelings are facts, Olafur eliasson, Ullens Center for Contemporary art, Chine, 2010
dimanche 19 février 2012

Maquette virtuelle, maquette réelle. Créer, anticiper, transmettre. Conférence

centre Pompidou Metz, fabrication d’un détail d’assemblage pour Shigeru Ban, 2007
dimanche 29 janvier 2012

Ouvrage au paysage, signe ou disparition.

Cairn, Andy Goldsworthy, Kellog, Iowa, etats-Unis, 2005
vendredi 04 novembre 2011

Pour une collaboration sereine: l'architecte et le durable.

Le grand Seiji Ozawa - Chamber Music Academy
vendredi 14 octobre 2011

Par, avec et pour: les conditions de la création.

Sablage “artistique”, Jardin des Plantes, Paris 2011
vendredi 14 octobre 2011

Présence matérielle sensible: révéler, valoriser et sublimer.

Lavoir, hauteurs de Briançon, Hautes-alpes, 2006
samedi 04 décembre 2010

Le cueilleur d'arbres, savoir-faire et coproduction.

Lorenzo Pellegrini- © anne-Lise Vullioud
lundi 01 septembre 2008

Voyage irremplaçable, mobile ou immobile.

bivouac lors d’un voyage png, camp militaire des alpes Bernoises près de Thun, Suisse, 2013
mercredi 11 octobre 2006

Entrer en résonance, les paysages aménagés.

refuge de l’aigle, Massif des Ecrins © collectif Jurazimut, 2009
mercredi 11 octobre 2006

Entrer en résonance, les paysages à ménager.

lac Fourchu, Massif du Taillefer
mardi 10 octobre 2006

Entrer en résonance, les paysages à contempler.

ermitage à Katmandou, Himalaya © Matthieu Ricard, 2007