Un banc, dans la ville.
La colline du Baou et la région regorgent de matières disponibles pour fabriquer les ouvrages avec le site.
La nature esthétique du banc le confond avec la nature.
Le banc et le sol se répondent.
Profil du projet paysager: route, stationnement, chemin, terre, soutènement, strate végétale, place et son mobilier urbain.
Plan d'eau.
Minéral et végétal, mariés au bord de l'eau.
En centre ville, les ouvrages se font plus façonnés, au moins sur une partie, ici un banc sur la place centrale.
Les murs en béton bordent discrètement les accès, avec la même matière que le mobilier urbain.
Perspective du concours, AMT.
Croquis d'un ponton sur l'étang.
Le mobilier urbain sur mesure qui provient du sol et non d'un catalogue industriel.
Principe d'une fontaine à débordement comme élément topographique.
La proposition de fabrication des ouvrages: banc, pontons, et fontaine, sont des ouvrages en béton armé et coulage forain, laissé bruts côté étang, recoupé ou poli côté ville.
Maquette de démoulage du banc.
Maquette de la fontaine à débordement.
Maquette d'un ponton au bord de l'étang.
Maquette d'un banc entre végétal et aquatique.
Plan masse du projet.