Le fort, reconstruit sur lui-même.
Le fort et le Rhône, depuis le pont Carnot. Site classé.
3 murs et 3 âges de construction, mais la même pierre.
La porte de France, entrée principale.
Palier intermédiaire, pierres du site en murs, brique en pavement.
Accueil du Fort, première tranche de travaux.
Le charpentier et le serrurier construisent meubles et murs.
Adaptation à l'existant.
Luminaires fabriqués par le serrurier, inspirés de Souto de Moura au Thoronet.
Travail de coupe à l'épargne pour les nouvelles distributions.
Ouverture d'un contrefort pour la circulation verticale.
Le maçon prépare les produits de démolition.
Re-montage des pierres en gabions. Tout est fabriqué en filière sèche.
Le plancher sec, casiers du serrurier et pavage du maçon. Inspiré par Patrick Berger, à Cluny.
Les produits de la montagne, sous le pont levis. Lambeaux magnifiques dont parle Giuseppe Penone, écrit de 1977.
Plan masse.
Intervention la plus visible, la circulation verticale.
Equipement des casemates de l'accueil.
Equipement de la salle Porte de France, pour accueillir la future scénographie.
Le principe de recyclage et de filière sèche de la circulation verticale.
Le gabion issu du génie militaire. Extrait de la Planche IV, Traité de Vauban, XVIIe
Datations des périodes de fabrication du Fort.
Plan-relief conservé aux Archives des Invalides.
3 états du Fort.