Une parcelle en lanière,héritage agricole de la ville de Colombes, qui s’est urbanisée à l’arrivée du chemin de fer.

Deux constructions autrefois indépendantes: un pavillon de briques sur la rue un appentis de mâchefer en fond de cour.

Une famille souhaitait s’installer avec ses enfants d’où la nécessité de repousser les murs exclusivement depuis la maison dans un premier temps.

Notre réponse fut celle d’un lien par extension, immatériel en créant un grand foyer à partir de trois entités, matériel en utilisant un matériau local, la brique.

Le pavillon devient l’espace nuit avec toutes les chambres, l’extension devient l’espace jour avec l’entrée, le salon et la cuisine, l’appentis devient le lieu d’accueil des parents de passage.

A l’opposé du bow-window existant qui fait face à la rue l’extension se développe dans l’intimité de la parcelle en en reprenant la qualité ornementale.

Les nouveaux espaces captent la lumière de l’ouest face au jardin, la lumière du ciel par deux grandes ouvertures zénithales.

Le nouveau foyer capte l’énergie du soleil pour la transformer en eau chaude sanitaire, capte les eaux pluviales par un toit végétalisé, et laisse la vie s’épanouir, sereinement.

Lieu
Colombes (92)

Maîtrise d'ouvrage
Privée

Maîtrise d’œuvre
png, Camega, Axpacaal

Programme
Réhabilitation et extension d'une maison faubourienne

Surface
170 m²

Coût
0,2 M€ HT

Calendrier
Études 2011
Livraison 2014